Arbres sorciers de Sterrebeek 555

Arbres sorciers de Sterrebeek 555

TEMPLIERS Les Templiers de La Bruyère



Porche de la commanderie templière de La Bruyère
Rue de La Bruyère, à La Bruyère
(Photo Charles Saint-André)




LES TEMPLIERS DE LA BRUYERE


La Bruyère, localité située dans le nord de la province de Namur en Belgique, est composée des anciennes communes de Émines, Rhisnes, Villers-lez-Heest, Warisoulx, Bovesse, Meux et Saint-Denis.

L'acte le plus ancien concernant la commanderie templière de La Bruyère date du 17 février 1241 (il est conservé dans les fonds de l'abbaye de Salzinnes, l'un des plus importants monastères cisterciens de Belgique, proche de la ville de Namur). Cet acte mentionne un litige entre le monastère du Val-Saint-Georges (abbaye de Salzinnes) et les Templiers de La Bruyère, à propos d'une terre adjugée au monastère. La Bruyère dépendait de la commanderie de Bitronsart (ou Bertransart, commune de Gerpinnes, à quelques kilomètres au sud de Charleroi). En 1312, lors de la dissolution de l'Ordre du Temple ordonnée par Philippe le Bel, la commanderie de La Bruyère, comme les autres commanderies templières de Belgique, est reprise par l'Ordre de Malte, dont les armoiries figurent toujours à son porche.

A quelques centaines de mètres de la commanderie, dans la rue du Hazoir, une borne-potale en bord de route, en face du château de La Bruyère, comporte une dalle aux armoiries de Jérôme de Hombelyères, commandeur de l'Ordre de Malte au XVIème siècle. Ces armoiries, au chef de gueules à la croix d'or qui est l'étendard de l'Ordre, le reste de l'écu écartelé au 1 et 4 d'azur à la croix d'or cantonnée de douze croix recroisettées de même, et au 2 et 3 d'azur au sautoir d'or cantonné  de douze billettes de même (extrait du site web "silabruyère", syndicat d'initiative de La Bruyère) se trouvent également dans la belle église de Saint-Denis, toute proche, dont la tour romane fait plus que mériter le détour, et dont on notera aussi la ressemblance architecturale avec le porche de la commanderie de La Bruyère.

Dans son "L'ordre du Temple dans l'ancien diocèse de Liège ou la Belgique orientale", édité en 1901, le baron de Chestret de Haneffe nous livre encore quelques aperçus au sujet de cette commanderie :

La Bruyère, dépendance de Saint-Denis, entre Namur et Gembloux. — Maison qui existait en 1341, puisqu'un jugement arbitral du 17 février de cette année adjugea au monastère du Val-Saint-Georges (abbaye de Salzinnes) une terre qui lui était contestée par les Templiers de la Bruyère. Au manoir était annexée une ferme d'environ 180 boniers de terres, valant chacun en moyenne un demi-muid d'épeautre par an. II y avait à la Bruyère, en 1313, 19 boniers de prés et 100 de petits bois coupés nouvellement, dont chacun pouvait rapporter 40 sols, de dix en dix ans. En outre, la maison possédait un moulin rapportant 12 muids de blé et une brasserie dont on rendait annuellement 50 sols.


Charles Saint-André



Potale à la rue du Hazoir, vue d'ensemble
(Photo Charles Saint-André)


Potale à la rue du Hazoir, armoiries de Jérôme de Hombelyères
(Photo Charles Saint-André)



Eglise de Saint-Denis, arrondissement de La Bruyère
(Photo Charles Saint-André)


Une brève description historique de l'Ordre du Temple ainsi que de ses hauts faits d'armes en Belgique peut être  lue sur

Willem van Bonem et la Bataille des Eperons d'Or



FACEBOOK