Arbres sorciers de Sterrebeek 555

Arbres sorciers de Sterrebeek 555

dimanche 13 mai 2012

TEMPLIERS Les Templiers de Bitronsart (Gerpinnes)






LA MAISON DU TEMPLE A BITRONSART 

(Comté de Namur)


Baron de Chestret de Haneffe

"L'Ordre du Temple dans l'ancien diocèse de Liège"
Bulletin de la Commission royale d'histoire, Tome XI, Bruxelles. (1901)


On ne saurait que peu de chose des Templiers de Bitronsart, sans les démêlées qu'ils eurent successivement avec les propriétaires des biens avoisinants. Le 24 juin 1240, on les voit entrer en arrangement avec Marguerite, abbesse de Moustier-sur-Sambre au sujet de quelques alleux situés à Gerpinnes, et faire sceller cette transaction par frère Renaud, « leur précepteur en Hainaut et en Brabant ».  

Trois ans après, en 1243, un jugement arbitral de Jean Colon, bailli de Namur, termina le différend qu'ils avaient avec Otton de Morialmé, seigneur de Loverval, au sujet de la forêt de Ruzomont. La propriété en litige fut partagée par moitié, et hors de la part qui leur était attribuée, les Templiers cédèrent à Otton douze bonniers, en échange du bois de Sechombur attenant à leur Maison. 


Une charte, datée de Bitronsart le 5 mai 1267, nous montre un sire de Henripot nommé Jean, donnant à Notre-Dame du Temple de Bitronsart son serf Colart Bornart de Bouffioulx, corps et biens, moyennant une capitation annuelle de 12 deniers blancs et le «  meilleur catel  » exigible à sa mort. Parmi les témoins figurent Frère Adam, commandeur, Frère Jean Briges et Frère Guillaume Chamas. D'où l'on doit conclure qu'il existait alors une Maison du Temple particulière avec chapelle à Bitronsart.

De plus, suivant l'état de 1313, les 80 bonniers de terres qui appartenaient à cette Maison, ne pouvaient rien porter sans être fumés tous les deux ans; l'un dans l'autre, ils valaient annuellement trois setiers d'épeautre. Il y avait aussi 50 bonniers de mauvaises terres, 60 bonniers de grands bois tout dévastés, et 80 bonniers de petits bois dans le même état.

A Florennes, la Maison du Temple de Bitronsart, possédait 30 boniers de pâturages. La dîme de Samart, près de Philippeville, rapportait à cette dite Maison de Bitronsart environ 10 livres, et la cure de ce village était à sa collation.

Il y avait dans les principales maisons de l'Ordre du Temple en Belgique des précepteurs ou des commandeurs particuliers, chargés de les régir et d'en administrer les biens. Très peu d'entre eux nous sont connus et l'on ne trouve à citer que frère Aubert, à Hargimont (1248), Frère Adam, à Bitronsart (1267), Frère Georges, à Vaillampont (1248, 1286), et Frère Gérard, à Haneffe.

*


La Maison du Temple de Bitronsart (Bertransart) était située sur le territoire de Gerpinnes, dans l'ancien comté de Namur, actuellement en province du Hainaut. Elle dépendait de la Commanderie de Vaillampont, dans la région de Nivelles. Bâtie vers 1200 et reconstruite en 1849, elle est actuellement connue sous le nom de "Ferme de Bertransart", située à environ 3 kms du centre de Gerpinnes, au hameau des Flaches, dans la rue de la Ferme de Bertransart. La chapelle qui la jouxte, autrefois nommée "Chapelle à Temple" ou "Chapelle des Templiers" ou encore "Notre-Dame des Templiers", a été placée ensuite sous la protection de saint Jean-Baptiste, patron de "l'Ordre des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem, de Rhodes et de Malte", puis enfin, a été dédiée à sainte Rolende (sic), en l'honneur de laquelle est organisée une procession et marche folklorique le lundi de Pentecôte. Sur les poutres de cette chapelle est sculptée la croix de l'Ordre de Malte.


Charles Saint-André


*



FACEBOOK